Les enseignes bancaires restent en Suisse

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Depuis la crise financière, la législation suisse en matière bancaire s’est fortement resserrée et l’échange automatique d’informations bancaires s’est progressivement mis en place pour les clients étrangers ayant un compte dans le pays.

Avec la pression accrue sur le secteur bancaire, on s’imagine les établissements bancaires moroses concernant les perspectives d’avenir. Pourtant, les banques françaises semblent vouloir maintenir leur implantation sur la place financière helvétique.

Yves Thieffry, membre du comité exécutif de la Société Générale, expliquait récemment dans un entretien pour le quotidien suisse Le Temps l’attachement des banques à la Suisse.

Malgré les transformations et les pressions qu’elle a subie, « la Suisse continue de présenter une image de sécurité et de stabilité. De plus, c’est un immense vivier de savoir-faire. Le pays dispose de l’ensemble de l’offre de produits financiers et continue à attirer les talents. »

Particulièrement pour les activités de gestion de fortune, la place financière helvétique est un hub incontournable où les banques privées se doivent d’être implantées.

Quand un établissement comme la Banque Pasche, le gérant de fortune genevois, se met à revendre ses activités, des acquéreurs potentiels sont annoncés parmi les banques privées européennes, ainsi que certains groupes financiers originaires de pays émergents tels que la Chine ou le Brésil.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »